Journée mondiale de lutte contre le SIDA

Journée Mondiale de Lutte contre le SIDA

 

On estime à 35 millions, le nombre de personnes vivant avec le VIH dans le monde,

  • 2,1 millions de personnes ont été infectées par le virus durant l’an dernier,
  • 1,5 million de personnes sont décédées de maladies liées au SIDA,
  • 320 000 décès parmi les personnes séropositives au VIH ont été causés par la tuberculose.

La sensibilisation, l’information et la prévention du VIH sont donc essentielles pour changer l’évolution de l’épidémie du SIDA.

La lutte contre le SIDA passe également par le dépistage des personnes car aujourd’hui, en France, environ 40 000 personnes seraient porteuses du virus sans le savoir ou sans suivi médical.
En effet, de nombreuses personnes, ayant des partenaires sexuels multiples, ignorent leur contamination. Alors que, plus tôt la séropositivité est reconnue, meilleurs les soins pourront être prodigués.

Aujourd’hui, la prise en charge disponible en Feance permet de vivre plus longtemps avec le VIH, et de mieux contrôler la charge viral qu’auparavant. MAis ceci implique de connaitre son statut sérologique, et donc de pratiquer le dépistage, et ce le plus tôt possible après une exposition à risque.

Si la thérapeutique a progressé, le SIDA n’est pas encore vaincu et on n’est pas encore capable de guérir du SIDA. Les thérapie actuelles permettent simplement de maintenir une charge virale basse plus longtemps, et au prix de traitements lourds et contraignants. Et si l’on vit plus longtemps avec le VIH.aujourd’hui, le SIDA tue encore.

Le SIDA concerne tout le monde, personne n’est épargné.
C’est pourquoi, il faut être rigoureux en matière de prévention.
En effet, on pense à tord qu’il s’agit d’un virus de « jeunes » alors que diverses études épidémiologiques ont démontré que les « seniors » avaient globalement autant d’IST que les jeunes, presque autant de partenaires mais en revanche, qu’ils utilisaient moins le préservatif.
Entre 2003 et 2011, la proportion des plus de 50 ans parmi les découvertes de séropositivé a nettement augmenté (+5%).
Ce phénomène s’explique notamment par le fait que l’âge en lui-même, constitue un facteur favorisant la transmissibilité du VIH. La prévention et le dépistage sont donc impératifs et nécessaires chez les personnes de tout âge et tout sexe.

Depuis 4 ans, cette Journée mondiale de lutte contre le SIDA a pour thème « Objectif zéro » :
  • zéro nouvelle infection par le VIH,
  • zéro discrimination
  • zéro décès lié au SIDA
En tant que futurs professionnels de santé, il est impératif de diffuser ces chiffres, promouvoir le dépistage ainsi que l’usage du préservatif et sensibiliser en prenant part aux diverses actions qui se déroulent partout en France (Distributions de préservatifs, actions de solidarité en tous genre : chaînes humaines, lâchés de ballons rouges, diffusion de selfies nœuds rouges sur les réseaux sociaux…).

Pour plus d’informations, les détails épidémiologiques et la liste des centres de dépistage gratuits et anonymes, consultez le site : www.sida-info-service.org

I footnotes