Hôpital des nounours

► L’Hôpital des nounours
L’hôpital des nounours (HDN) a été créé par des étudiants en médecine en Allemagne puis a été importé en France depuis 2004. Aujourd’hui, ce projet s’est étendu aux étudiants de toutes les filières de santé, ce projet est un bel exemple d’interprofessionnalité où travaillent en collaboration les associations étudiantes en pharmacie, les associations étudiantes en médecine, maïeutique, odontologie, kinésithérapie, orthophonie et bien d’autres encore.

L’hôpital des nounours est donc un projet global entre étudiants des différentes filières de santé.

Qu’est-ce que l’Hôpital des Nounours ?

Ce projet a pour cible les enfants en section maternelle ou jeunes années de primaire, à l’occasion d’une sortie scolaire, ceux-ci viennent visiter un « hôpital » reconstitué au sein d’un gymnase, d’une salle municipale ou encore au sein d’une faculté.
La visite consiste à rencontrer les différents professionnels de santé le long d’un parcours préalablement défini, en lien avec la pathologie du sujet. Les étudiants sont des Nounoursologues et leurs patients sont des Nounours qu’apportent les enfants (la plupart du temps, ce sont leur doudou habituel).

Ainsi les enfants vont effectuer une simulation d’un véritable parcours de santé à travers les différents services d’un hôpital : salle d’attente, consultation, poste de soins, service de radiologie, bloc opératoire, en terminant par la pharmacie. L’enfant est orienté vers différents services, au sein de l’hôpital, selon un parcours spécifique à la pathologie de son nounours.

Par exemple, un Nounours souffrant d’une fracture sera aiguillé vers le service de « radiologie ».

Quelques images de l’Hôpital des nounours toulousain
Une formation préalable pour les étudiants

Afin que les étudiants adoptent la meilleure attitude possible face aux réactions des enfants, les étudiants  «Nounoursologues » se voient dispenser une formation préalable par des professionnels de  santé familiers et spécialistes des enfants (pédopsychiatres, psychologues, pédiatres, infirmières…).
Le but étant que les étudiants soient habilités à répondre aux différentes interrogations des enfants à propos de certains sujets peuvant être perçus comme délicats. (le rapport à la mort, la sexualité,…)

Une collaboration préalable avec les écoles primaires et maternelles

Les étudiants collaborent avec les enseignants des classes concernées par le projet, dans l’optique d’être guidés au mieux dans leur tentative de démarche pédagogique.

Quelques étudiants interviennent au sein des classes en amont de la visite de l’Hôpital des Nounours.

L’objectif de cette première rencontre entre les étudiants et les enfants est de les préparer à leur visite de l’Hôpital des Nounours en découvrant avec eux de leur vision de l’hôpital, du personnel de santé, et des soins. À cette occasion, chaque enfant choisit la pathologie de sa peluche et reçoit le carnet de santé du nounours qui sera utilisé pendant toute la visite pour permettre un suivi médical et d’effectuer un lien entre les différentes étapes de soin.
Ce carnet de santé constitue également un souvenir qui permet à l’enfant de conserver une trace de sa visite à l’Hôpital des Nounours.

Une seconde visite dans les classes a lieu après la visite à l’Hôpital des Nounours, celle-ci a pour objet de faire le bilan de cette expérience avec les enfants. Les étudiants discutent avec les enfants afin de savoir ce qu’ils ont finalement retenu de la visite.
C’est également l’occasion de prendre de s’enquérir de nouvelles des différents nounours malades, et de leur éventuelle convalescence !

Vidéo de rétrospective de l’édition 2015 de l’HDN Bordelais
Quels objectifs pour l’HDN ?

L’HDN a pour visée principale la diminution de la crainte et donc de la douleur des enfants lorsqu’ils seront confrontés au monde médical.
De nombreuses études ont démontré que les soins, en particulier les soins douloureux, sont mieux reçus et supportés lorsqu’ils sont compris par le patient, il est donc important de tenter d’agir sur cette composante en familiarisant dès le plus jeune âge aux actes et au milieu médicaux.

Objectifs pour les enfants :

1 – Diminuer l’angoisse éprouvée par les enfants dans le monde de la santé, et tout particulièrement dans un centre hospitalier.
2 – Améliorer la relation soignant-soigné par la dédramatisation des soins et des rapports avec les professionnels de santé.
3 – Être confrontés à des interlocuteurs de la même génération afin de faciliter le contact et de permettre aux enfants de poser leurs questions plus facilement (c’est ce que l’on nomme l’éducation par les pairs)
4- Redorer la vision négative que peuvent avoir certains enfants des médicaments. Expliquer l’importance du suivi d’un traitement.
5- Se familiariser avec l’organisation et le visuel d’un environnement auquel il pourrait être confronté en cas d’hospitalisation

Objectifs pour les étudiants :

1 – Se familiariser avec un public auquel ils ont peu l’occasion d’être confrontés lors de leurs études.
2 – Acquérir des réflexes pour leur pratique future.  Pour les étudiants en pharmacie, le but est d’expliquer un traitement à une cible jeune de façon appropriée et abordable. Ainsi, on adoptera un vocabulaire simplifié et explicit, un antalgique sera appelé un « anti-bobo » et un spray nasal sera plus connu sous le nom de « nez-qui-coule »…
3 – Pour les enfants les plus âgés, c’est aussi l’occasion de découvrir les différents métiers qu’ils pourraient possiblement exercer, pour la pharmacie par exemple, le panel d’activités proposé permet d’illustrer les différentes facettes du métier (confection de gélules, apprenti-chimiste en mélangeant des produits chimiques conduisant à une réaction, visualisation de lames de cellules au microscope pour illustrer le métier de pharmacien biologiste).

Objectifs pour les enseignants :

1 – Intégration au programme scolaire en ce qui concerne les prémices de la médecine, la découverte du corps, la sensibilisation aux thématiques d’hygiène et de santé.
2 – Proposer aux enfants des activités autour du thème de la santé, rythmées par les interventions des étudiants en médecine (pré-HdN puis post-HdN).
3 – Appréhender et mieux comprendre le monde technique de la santé et des examens médicaux !
4 – Être sûr de réussir une des trois sorties scolaires annuelles, et ce gratuitement.

Objectifs pour les parents :

1 – Permettre à leur enfant d’avoir une initiation au monde de la santé, tout en ayant l’assurance du professionnalisme de l’encadrement (instituteurs, étudiants et spécialistes de l’enfance).
2 – Éducation à la santé/ abord des notions essentielles sanitaires : stand de brossage des dents, de lavage des mains, de nutrition…
3 – Engager le dialogue avec l’enfant au retour de l’Hôpital des Nounours.

Médias et presse

Comme chaque année depuis la mise en place du projet, de nombreux médias et antennes de presse relaient cet évènement tant au local qu’au national.

Interview des organisateurs de l’HDN de Poitiers par La Nouvelle République

I footnotes