P.A.C.E.S

NUMERUS CLAUSUS 2017


Le numérus clausus désigne le nombre fixe d’étudiant.e.s admis.e.s en deuxième année de pharmacie suite au concours de la Première Année Commune aux Etudes de Santé (P.A.C.E.S.).Le numérus clausus est mis en place pour plusieurs raisons :

  • Réglementer le nombre de professionnels de santé diplômés donc le nombre de professionnels en activité.
  • Réglementer le nombre de prescripteurs afin d’alléger les dépenses de la sécurité sociale.
  • Limiter le nombre d’étudiant.e.s dans des filières avec beaucoup de stages, dont la qualité serait amoindrie par un surnombre (une des raisons du numérus clausus santé en France est l’externat obligatoire pour tous les étudiant.e.s).
  • Assurer une capacité de travail et de mémorisation maximales par une sélection drastique, dans l’optique d’études longues et difficiles.

La modalité d’application du numérus clausus est un concours local, qui répond à l’exigence républicaine d’égalité des chances. Pour l’année universitaire 2016-2017, le N.C. des études pharmaceutiques est fixé à 3097 selon la répartition suivante :

 

Aix-Marseille-II : 150 Nantes : 102
Amiens : 88 Nice : 40
Angers : 75 Nouvelle-Calédonie : 2
Antilles-Guyane : 5 Paris-V : 112
Besançon : 71 Paris-VI : 115
Bordeaux-II : 137 Paris-VII : 105
Brest : 25 Paris-XI : 48
Caen : 95 Paris-XII : 56
Clermont-Ferrand-I Auvergne 91 Paris-XIII : 44
Corse : 4 Poitiers : 72
Dijon-Bourgogne : 82 Polynésie française : 3
Grenoble-I : 97 Reims : 80
Guyane : 1 Rennes-I : 85
La Réunion : 6 Rouen : 85
Lille-II : 205 Saint-Etienne : 55
Institut catholique de Lille : 10 Strasbourg : 122
Limoges : 68 Toulouse-III : 137
Lorraine : 126 Tours : 108
Lyon-I : 168 Versailles –
Saint-Quentin-en-Yvelines :
42
Montpelier-I : 188    
    Total : 3105

Places Limites Expérimentations PACES


En 2014, le gouvernement introduit la possibilité aux établissements d’enseignement supérieur de réaliser des expérimentations à modalités particulières d’admission aux études médicales, odontologiques, pharmaceutiques et maïeutiques. Chaque année, le nombre d’étudiant.e.s pouvant être admis.e.s directement en deuxième ou troisième année est fixé pour chaque établissement, pour chaque filière par arrêté annuel des ministres chargé.e.s de l’enseignement supérieur et de la santé.

Pour l’année universitaire 2016-2017 :

Angers : 19 Poitiers : 12
Auvergne Clermont-Ferrand-I : 5 Rouen : 13
Paris-V : 22 Saint-Etienne : 4
Paris-VII : 16 Strasbourg : 31
Paris-XIII : 9 Tours : 11

 

Source : arrêté du 10 Janvier 2017 fixant le nombre d’étudiant.e.s de PACES à poursuive leurs études en Pharmacie.

 

Aller à la barre d’outils